SYAH r 1

Photo : jeunes volontaires venus pour l’opération reboisement et éradication des plantes envahissantes,

Photo prise dans la grotte du Capitaine Dubois, à mi-chemin entre le village Bahani et le Lac Hantsongoma.

 

RAPPORT D’ACTIVITES : REBOISEMENT DU SITE DE LA FORET DU LAC HANTSONGOMA

INTRODUCTION :
Le reboisement du site de la forêt du Lac Hantsongoma est une action environnementale majeure de grande envergure qui se déroule chaque année. Dans ce contexte, l’action constitue un des projets phares de l’ONG Syah Comores. L’opération reboisement a été organisée par l’Herbier National en partenariat avec l’ONG Syah Comores et a mobilisé près de 700 jeunes étudiants volontaires. Depuis les années 80, la superficie et la profondeur du Lac ne cessent de diminuer en raison des activités anthropiques et de l’érosion du sol dû à la déforestation.
Par ailleurs, la modification par l’homme de l’écosystème du Lac et de ses environs a entrainé une apparition de nombreuses espèces végétales envahissantes.
L’objectif de l’opération vise à rétablir les conditions naturelles du site de la forêt du Lac en éradiquant d’une part les espèces envahissantes et d’autre part, en faisant pousser des espèces forestières endémiques pour permettre la régénération de la végétation et de la Biodiversité.
ACTIVITES ;
Pour mener à bien la mission, deux importantes activités ont été menées :

  • Eradication des espèces envahissantes
    Aux Comores, les espèces envahissantes causent de nombreux dégâts dans les secteurs de l’environnement et de l’agriculture. Ces espèces envahissent les milieux forestiers et entrent en compétition avec les espèces autochtones. De ce fait, les envahisseurs, constituent une réelle menace pour le développement économique et la survie de la Biodiversité. Nous avons identifié aucours de cette activité, plusieurs espèces envahissantes parmi lesquelles Psidium cattleyanum, Clidemia hirta, etc.
    La forêt du Lac Hantsongoma est une des celles qui subissent un envahissement majeur au détriment des espèces forestières endémiques. Les espèces Psidium cattleyanum et Clidemia hirta sont en train d’occuper une grande partie de la zone de Hantsongoma. La stratégie adoptée pour l’éradication de ces espèces est la lutte mécanique qui se traduit par l’arrachement des pieds des plantes envahissantes avant de procéder à l’opération de reboisement.  

 

 

Photos: à gauche espace colonisé par Clidemia hirta et à droite population dense de Psidium cattleyanum

   

 SYAH r 4

SYAH r 5

 Photos : jeunes volontaires en train d’arracher les mauvaises herbes

 

  • Reboisement des espèces forestières endémiques

Chaque jeune volontaire s’est vu attribué un plan de reboisement représentant une plante forestière endémique. Au total près de 3500 plantes envahissantes ont été déboisées et près de 700 plants ont été reboisés.

 

 SYAH r 7

SYAH r 8

SYAH r 9

Photos : jeunes volontaires en train de planter des plantes endémiques

 

 SYAH r 10

SYAH r 11

Photos : jeunes volontaires en train d’observer le Lac Hantsongoma