Herbier National des Comores

www.herbierdescomores.com

FST/UDC

Historique

L’Herbier National des Comores (HKM) est mis en place le 20 Mai 2010 dans le cadre du projet Sud Expert Plantes SEP 217/IRD coordonné par Mme Andilyat Mohamed à partir d’un Fond du Ministère Français des Affaires Étrangères de 2008 à 2010 à l’Université des Comores.

L’herbier compte 6055 spécimens, soit  plus de 1500 espèces saisies dans sa base de données en cours d’actualisation sur le logiciel Brahms. Il est inscrit au réseau International des Herbiers à new York depuis 2014, et fait partie du réseau régional des herbiers du sud-ouest de l’Océan Indien crée et appuyé par le fond Européen de la commission de l’Océan Indien. À partir de cette année 2015 le HKM est devenu le 1er Département de recherche de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Des Comores. L’herbier gère 3 laboratoires, un laboratoire d’écologie végétale (conservation in situ et ex situ des spécimens); un laboratoire de physiologie (Biotechnologie végétale et ses applications) et un laboratoire de géomatique (Suivi spatial des ressources naturelles pour la comptabilité environnementale bleue et verte). L’herbier héberge aussi le portail GBIF Comores.

Les plus anciens spécimens conservés à l’Herbier datent de 1950. Ils viennent de l’Herbier de TEF (FOFIFA) d’Antananarivo (Madagascar). L’Herbier  renferme une collection de Xylothèque, cartothèques, et les parts de spécimens. L’installation d’une gainerie : Banque de gêne est en étude.

Missions

La principale mission d’Herbier est d’établir la liste floristique renfermant les différentes formations végétales, pour comprendre les patrons (passés et présents) de la distribution spatiale des espèces végétales de l’archipel des Comores et sa phytogéographie. Ce qui nécessite donc :

  • Inventaire floristique, Récoltes, Montages et détermination des spécimens végétaux  et révision quotidien des Taxons comoriens au moyen des ressources existantes  telles que les bases de données botaniques.
  • Identifier les sites hots spots de la biodiversité propice pour la mise en place des Aires Protégées terrestres et Marines aux Comores.
  • Réaliser les études écologiques nécessaires pour la conservation in situ et ex situ des espèces patrimoniales.
  • Fournir les connaissances de base sur la biodiversité afin de renforcer la stratégie et le plan d’action national sur labiodiversité, évaluer le statut de chaque espèce selon les critères établis par l’UICN et  CITES.
  • Connaitre et valoriser le savoir traditionnel sur l’utilisation des plantes conformément à l’Objectif 8 du Protocol de Nagoya.
  • Mener des études pour la gestion d’une part  et l’éradication d’autre part des espèces exotiques naturalisées et envahissantes.
  • Évaluer l’impact des changements climatiques sur la flore des Comores et identifier les espèces tolérantes.
  • Comptabiliser la capitale naturelle bleue et verte à partir de la détection des changements de l’occupation des terres aux profits des décideurs et des bénéficiaires finaux.

 

Liste du personnel de l’Herbier des Comores

  • Dr. ANDILYAT MOHAMED
  • Dr HAMADI DAROUSSI
  • Mme. RAMADHOINI ALI ISLAM
  • Mlle. CHAMSIA IBRAHIM
  • Dr. ANWAR MAEVA,#1491ff
  • M. LHOUSSEINE IBNOU ANLI
  • M. FAHAD IBRAHIM
  • Mme. RAIHATI MAHAMOUD